Atlas : l'Afrique et son environnement européen et asiatique, de Jean Jolly

Un atlas historique à la portée de tous


Couverture de l'atlas. Grand Prix algérianiste 2009. Grand Prix Afrique noire 2009.

Précis et bien documenté, l'atlas de Jean Jolly, L'Afrique et son environnement européen et asiatique, montre l'évolution comparée de l'Afrique, de l'Europe et de l'Asie, de la préhistoire à nos jours. Les 50 cartes en couleurs (format 28x28), commentées par des légendes claires et fournies, sont une des originalités de l'ouvrage.

Ce livre est une excellente introduction à l'histoire de l'Afrique. C'est un voyage initiatique à travers les siècles et la découverte passionnante d'un continent qui fut le berceau de l'Humanité et qui devient aujourd'hui, en raison de ses richesses, le théâtre d'une nouvelle compétition entre l'Europe, l'Asie et l'Amérique. Des peuples très divers y ont laissé des vestiges admirables (Égyptiens, Soudanais, Éthiopiens, Bantous, Berbères, Carthaginois, Grecs, Perses, Romains, Indonésiens, Arabes, Chinois, Turcs, Européens…) ; certains y ont laissé des marques culturelles indélébiles (animistes, chrétiens, musulmans, bouddhistes et, même, tenants de la laïcité).

A l'Est du continent, des civilisations avancées, tel Axoum fondé par un mythique descendant de Salomon et de la reine de Saba, nouèrent, dès l'Antiquité, des liens étroits avec les peuples de la forêt.

Au Nord, dans l'Afrique romaine, envahie par les Barbares venus de Germanie, Saint Augustin, père de l'Église latine, assura les fondements du christianisme. Ce sont les dirigeants du Caire qui, les premiers, firent reculer les Mongols de Gengis Khan, sauvant l'Afrique d'une occupation dévastatrice. C'est à partir de ses côtes méditerranéennes que l'islam étendit sa domination jusqu'en Espagne et au cœur des royaumes de la savane. En retour, Arabes et Perses, avant et après l'islam, les Indonésiens et, même, les Chinois, sous la conduite de l'amiral eunuque Chen Ho, ont pris pied sur ses rivages.

Les Portugais, à la découverte d'une nouvelle route des Indes, s'y sont implantés. Les peuples africains, ceux du Ghâna, du Mali, du Zimbabwe qui possédaient de l'or et des pierres précieuses, ont fait rêver des générations d'Asiatiques et d'Européens. Ces derniers, bien qu'attirés en priorité par les Amériques, ont contribué à la modernisation du continent africain. Ils en ont tiré de grands profits économiques mais également politiques, beaucoup d'Africains ayant contribué à la victoire des Alliés lors des deux conflits mondiaux.

Fruit de plusieurs années de recherches en France et à l'étranger, cet ouvrage de référence est un précieux aide-mémoire qui replace l'histoire de l'Afrique dans l'histoire universelle.


Valid XHTML 1.0 Strict Created with Vim
340